Ateliers TGV – Villeneuve-Saint-Georges : débrayage pour une hausse des salaires

10 Janvier 2024

Au Technicentre Sud Est Européen de Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne, et sur le site de Paris-Conflans, deux centaines de cheminots au total sur chaque site se sont rassemblés mardi 9 janvier pour un débrayage sur les salaires.

La direction ayant envoyé un de ses représentants essayer de justifier les misérables 1,8 % d’augmentation de salaires, les travailleurs lui ont répondu ironiquement par des « Merci patron », sachant que la SNCF a réalisé près de 2,4 milliards de bénéfices ! Dans le cadre d’un appel syndical, des débrayages similaires ont eu lieu dans les autres ateliers assurant la maintenance des rames TGV en France (Le Landy, Châtillon, Ourcq pour la banlieue parisienne et Lyon).

Contrairement aux miettes proposées en novembre par la direction, les travailleurs ont besoin de véritables augmentations de salaire. À la SNCF comme dans bien d’autres entreprises, ceux-ci sont bas. Par exemple, de jeunes embauchés avec un bac touchent 1 500 euros net.

En ce début d’année, ces débrayages marquent un premier rassemblement contre la politique d’austérité du patron de la SNCF Farandou. Pour l’instant, la direction fait la sourde oreille. Mais les cheminots n’ont pas dit leur dernier mot.

Correspondant LO