Lorient : une expulsion qui passe mal

13 Septembre 2023

Mardi 29 août, cinq des six membres d’une famille albanaise installée depuis quatre ans et demi à Lanester, près de Lorient, déboutée du droit d’asile, ont été expulsés du territoire français. Au petit matin, les deux parents ont été interpellés, menottés sous les yeux de leurs enfants et emmenés par la police.

La famille a été contrainte de rejoindre l’Albanie, laissant l’aînée, Audiola, seule détentrice d’un titre de séjour, totalement désemparée à Lanester. Effondrée, cette étudiante en deuxième année d’école d’infirmière à Lorient, n’a pu qu’assister, impuissante, à l’arrestation de ses parents et frère et sœurs. Cette expulsion a provoqué l’indignation des voisins, amis de la famille, lycéens. À l’appel d’une quinzaine d’organisations, plus de 400 personnes ont manifesté leur colère samedi 2 septembre dans les rues de Lorient, exigeant le retour de la famille d’Audiola.

Un collectif s’est constitué avec notamment des jeunes du lycée où étudiaient les enfants expulsés et il ne compte pas en rester là. Ce cas n’est pas isolé puisque mardi 29 août, vingt-deux demandeurs d’asile résidant dans l’Ouest ont été reconduits à Tirana. Un charter a décollé de Rennes, dans le cadre d’une expulsion coordonnée convenue avec les autorités albanaises. Cela ne la rend pas moins odieuse.

Correspondant LO