Opération infamie

26 Avril 2023

Communiqué de Jean-Yves Payet pour Lutte ouvrière – La Réunion, le 24 avril.

Darmanin, le premier flic de France, a mobilisé à Mayotte un contingent de près de 2 000 policiers et gendarmes pour une vaste opération de « décasage » et d’expulsion de Comoriens considérés comme des clandestins.

L’État français aura beau faire la chasse aux pauvres et les expulser vers leur pays d’origine, il n’empêchera pas de nouvelles arrivées de migrants à Mayotte car c’est la misère dont la France est grandement responsable qui pousse ces pauvres gens à prendre la mer au péril de leur vie. Darmanin prétend qu’il y aura des relogements. De qui se moque-t-il ? Déjà la plupart des Mahorais eux-mêmes vivent dans des conditions effroyables sans eau potable, sans électricité !

En désignant les étrangers comme responsables de tous les maux que connaissent les Mahorais, le gouvernement de Macron attise la haine entre les Mahorais et leurs frères comoriens, et rajoute de la violence à la violence. Il tente de faire ainsi diversion pour éviter la contestation de sa politique coloniale qui a fait de Mayotte le département le plus pauvre de France. Non à l’opération Wuambushu !