Loire : massacre du service postal

25 Janvier 2023

La situation de La Poste dans la Loire est catastrophique. Les effectifs, que ce soit au courrier ou au guichet, ont drastiquement chuté. Les tournées à rallonge ne permettent plus une distribution correcte du courrier. En supprimant le timbre rouge, avec lequel le courrier était censé arrivé en un jour, La Poste officialise ce recul.

La ville de Montbrison fait partie des zones où va être testée la disparition des tournées quotidiennes. Mais une autre dégradation importante du service postal est la réduction des heures d’ouverture des guichets. À Saint-Genest-Lerpt, près de Saint-Étienne, le bureau de poste n’est plus ouvert que deux heures par jour le matin, tandis qu’à Unieux c’est trois heures, pour permettre au guichetier du matin de distribuer le courrier l’après-midi. Enfin, dans plusieurs villes comme Saint-Chamond, des boîtes aux lettres jaunes ont été supprimées, prétendument par mesure de sécurité.

Pour les travailleurs, la situation se dégrade tout autant. Au centre de tri de Saint-Étienne, là où sont préparées toutes les tournées, dans une ambiance de travail digne d’une chaîne de montage, il y a de plus en plus de précaires, pour un salaire en début de carrière à peine au-dessus du smic.

La Poste compte supprimer entre 10 000 et 15 000 postes à l’échelle du pays. C’est avec toutes ces mesures drastiques d’économies que le groupe a pu annoncer 900 millions de bénéfices au premier semestre 2022.

Correspondant LO