GE Grid Solution Villeurbanne : “On veut fromage et dessert”

25 Janvier 2023

Lundi 16 janvier, les travailleurs des ateliers de l’usine General Electric – Grid Solution de Villeurbanne se sont mis en grève pour les salaires, réclamant au départ une augmentation talon de 270 euros.

Les pneus et les palettes sont réapparus devant l’entrée, comme pendant la dernière grève contre un plan de suppressions d’emplois, il y a deux ans.

La direction lâchant dans un premier temps un talon de 100, elle passait à 130 euros au cours de la deuxième réunion de négociations, disant que la situation est difficile et l’avenir incertain, même si les résultats sont meilleurs que les années précédentes et si les carnets de commande sont pleins ! Et elle annulait la troisième réunion prévue la semaine suivante, disant que c’était à prendre ou à laisser et « qu’on ne pouvait pas avoir fromage et dessert ».

Pour les travailleurs, c’était une provocation. Ils décidaient de ne pas reprendre le travail en dessous de 200 euros. La production était complètement arrêtée. Et leurs collègues du site d’Aix-les-Bains s’étaient mis à leur tour en grève, eux aussi pour les salaires. Il a fallu cette détermination des grévistes pour que la direction annonce ­finalement une troisième réunion de négociations, jeudi 26 janvier, moyennant quoi la grève a été suspendue en attendant de voir.

Correspondant LO