Transports en commun : tarifs en hausse

21 Décembre 2022

Les tickets de bus et abonnements aux transports en commun vont augmenter en 2023 dans de nombreuses villes. C’est une nouvelle attaque contre le portefeuille des travailleurs.

À Clermont-Ferrand, à Lyon et en région parisienne, les abonnements subiront en 2023 une hausse allant de 3 à 9 euros par mois. À Amiens, le ticket à l’unité augmentera de 10 centimes. Une augmentation que ceux qui travaillent sur Lille et Toulouse subissent déjà depuis septembre. Quant à ceux qui doivent prendre des TER en Normandie ou en Pays de la Loire, ils paieront entre 5 et 7 % de plus.

La plupart de ceux qui prennent les transports en commun le font pour se rendre sur leur lieu de travail. Et la distance à parcourir est d’autant plus longue qu’ils n’ont pas les moyens d’habiter à proximité de leur entreprise, non par choix mais à cause du niveau des loyers. Ce sont donc des millions de travailleurs qui paieront plus cher des transports alors même que ces derniers se dégradent et que le gouvernement leur fait des leçons sur la transition écologique !

Les responsables locaux et les compagnies de transport invoquent la hausse du prix de l’énergie pour justifier ces hausses. Comme si ces hausses étaient les premières. Les travailleurs payent aussi et surtout les objectifs de rentabilité des compagnies de transport en commun.

L’ensemble du patronat bénéficie de l’existence de ces transports en commun qui acheminent les travailleurs vers les entreprises. C’est à lui de payer pour les transports, et le coût intégral !

Joséphine Sina