SNCF : en arrière la musique

21 Décembre 2022

Un article du Monde, relayé par l’humoriste François Morel, met en cause un contrôleur qui a refusé une contrebasse dans un TGV. Mais c’est la direction de la SNCF qui décide ce qui est autorisé ou pas. Elle commande des trains à  Alstom et Bombardier qui ont moins d’emplacements pour les bagages et les vélos, afin de caser plus de sièges et d’augmenter ses recettes. Finalement, c’est bien elle le chef d’orchestre de cette petite musique du profit qui passe avant tout et rend le voyage plus difficile à tous.