Prime de Noël : ça n’a rien d’un cadeau

21 Décembre 2022

2,3 millions de foyers qui vivent du RSA (revenu de solidarité active) ou d’une autre allocation, telle que l’ASS (allocation de solidarité spécifique), vont toucher la prime de Noël.

Être au RSA pour une personne vivant seule, c’est toucher 598,54 euros par mois. À ce niveau, chaque sou compte. La prime de Noël s’élève à 152,45 euros pour une personne seule et augmente en fonction du nombre d’enfants. Cette prime n’est donc pas du luxe, elle permet seulement d’avoir un revenu, qui au mois de décembre au moins, dépasse 700 euros.

Il n’empêche que plus de 2 millions de foyers vivent ainsi, dans la survie, en étant tributaire du versement de ce genre de primes, et dans la crainte de les voir supprimées ou diminuées au bon vouloir des gouvernements.

Les seuls responsables de cette situation qui pèse sur tous les travailleurs, ceux qui ont un emploi comme ceux qui en sont privés, sont les capitalistes qui licencient et maintiennent des millions de personnes au chômage, dans le sous-emploi et la précarité. Ce sont eux les profiteurs qui pillent les caisses de l’État !

Joséphine Sina