Stellantis – Douvrin : les nouveaux horaires ne passent pas

23 Novembre 2022

La direction de Stellantis (ex-PSA) a programmé la fermeture de l’usine de Douvrin (ex-Française de Mécanique), dans le Pas-de-Calais, qui produit des moteurs thermiques. Elle explique que ce n’est pas sa faute, mais celle des États qui ont décidé la transition énergétique vers l’électrique. Mais Stellantis continue à faire des profits records sur le dos des travailleurs, tout en pompant des milliards de subventions publiques sous prétexte d’écologie.

Aujourd’hui, sous prétexte d’économie d’énergie, la direction annonce qu’elle veut maintenant sacrifier les conditions de travail en imposant de nouveaux horaires à sa sauce : le travail commencerait encore plus tôt quand on est du matin et finirait plus tard tous les jours. Elle fait miroiter que ce serait compensé par un lundi non travaillé. Sauf que personne n’est dupe ! Vu les allongements d’horaires actuels à coups de samedis obligatoires, la direction aurait toute liberté pour faire venir les travailleurs en supplément le lundi quand cela l’arrangerait.

Pour ne pas laisser passer ce nouveau mauvais coup, une grève était prévue mercredi 23 novembre.

Correspondant LO