Orange : encore des économies sur le dos des salariés

23 Novembre 2022

La direction d’Orange a annoncé aux syndicats le transfert d’une bonne partie de ses boutiques actuelles vers sa filiale Générale de téléphone, qui en gère déjà plus d’une centaine.

Cela signifierait pour les salariés des boutiques Orange de devoir accepter une convention collective défavorable, permettant des amplitudes horaires plus importantes, moins de congés et moins d’intéressement. Le travail serait encore plus stressant puisque, selon un syndicaliste CFDT, certaines boutiques « peuvent tourner avec une seule personne, contre deux chez Orange ».

Cette opération concernerait dans un premier temps au moins 1 000 salariés, qui devraient ainsi accepter ce changement de contrat. Le personnel qui refuserait de changer d’employeur devrait rentrer dans les méandres des mobilités imposées, pratique courante chez Orange, qui impose d’accepter une mutation géographique parfois importante. C’est en fait une manière de pousser les salariés vers la sortie, et cela pourrait entraîner le départ de plusieurs centaines de vendeurs.

La direction espère faire 20 % d’économies sur le coût de ses boutiques. Autant de millions qui passeraient directement dans la poche des actionnaires d’Orange.

Correspondant LO