Vous reprendrez bien un peu de propagande ?

09 Novembre 2022

Interviewé par Le Parisien à l’occasion de la parution de son dernier livre, l’ex-chef d’état-major Pierre de Villiers, frère du politicien d’extrême droite, se plaint que les armées françaises n’aient pas « les moyens d’une guerre de haute intensité ».

On n’en attendait pas moins d’un général, et il réclame un budget 2023 qui aille « bien au-delà des trois milliards d’euros d’augmentation prévus ».

Mais le matériel ne suffit pas. Selon lui, il faut aussi en ­finir avec « la culpabilisation du drapeau et de la nation », admirer, et pourquoi pas rejoindre ces 25 000 jeunes qui s’engagent dans l’armée chaque année, prêts « au sacrifice suprême », ce « beau signe d’espérance ».

Il paraît que le livre se veut une lettre à la jeunesse. Celle-ci appréciera sûrement l’avenir radieux de chair à canon que de Villiers voudrait lui offrir.

S. M.