Lola : un meurtre horrible et son utilisation odieuse

26 Octobre 2022

La droite et l’extrême droite ont utilisé l’assassinat d’une jeune fille de douze ans, Lola, pour organiser une nouvelle campagne raciste.

Oubliant les Fourniret, Heaulme et autres Émile Louis, tueurs d’enfants made in France, les démagogues n’ont eu de cesse de lier ce crime à l’immigration clandestine, soulignant jusqu’à la nausée que la meurtrière est de nationalité algérienne et, qui plus est, en situation irrégulière. Le député LR Éric Pauget, proche d’Éric Ciotti, a tout bonnement imputé la mort de la jeune fille à « la faiblesse de la république » et au « laxisme de [la] politique de l’immigration ». Zemmour et ses sbires parlent carrément de « francocide », sorte de génocide hexagonal commis par des étrangers sans papiers.

On ne peut évidemment qu’être horrifié et se sentir profondément solidaire de la famille de Lola, de son malheur, de sa dignité et de sa volonté d’être laissée en paix. La psychiatrie expliquera, ou non, le geste meurtrier, sans diminuer le sentiment d’impuissance de tout un chacun.

Mais l’histoire enseigne que les hommes et les partis prêts à tirer profit, à n’importe quel prix, de tels drames sacrifieront toutes les Lola du monde pour diviser les travailleurs et les peuples, élever des barrières, organiser la chasse aux étrangers et à leurs enfants et, finalement, maintenir leur ordre social pourri.

Aline URBAIN