Face aux actionnaires, Mbappé “petit” joueur

26 Octobre 2022

Le PSG a signé un contrat de 630 millions d’euros avec Kylian Mbappé, pour le garder dans ses rangs pendant au moins deux ans.

Même s’il s’agit d’un revenu brut, le net n’étant « que » de 282 millions d’euros après déduction des versement obligatoires à l’État, cela le classe en tête des principaux footballeurs professionnels quant aux revenus touchés (salaire, primes et versements des sponsors).

Les médias se sont précipités sur cette information pour comparer le salaire de Mbappé à celui des « pauvres » PDG qui, tel Pouyanné à la tête de TotalEnergies, ne percevraient que des misères. En effet, ce dernier n’a touché que 5,9 millions en 2021, après avoir cependant doublé son revenu par rapport à l’année précédente. Et les plus hargneux se sont émus qu’un simple footballeur, qui plus est si jeune et originaire d’une banlieue populaire, s’enrichisse autant. Mais, même si ces sommes sont exorbitantes, ils omettent de dire que Mbappé est payé pour son talent de footballeur, alors que les PDG sont payés pour permettre aux actionnaires des groupes capitalistes de vivre de l’exploitation du travail des autres.

Les actionnaires perçoivent des sommes autrement plus importantes. Selon des chiffres cités fin août par le magazine Challenges, les profits du second trimestre 2022 ont été exceptionnels et les dividendes versés ont atteint des records, avec 44,3 milliards d’euros. Parmi les bénéficaires de cette manne arrivent en tête les actionnaires de la BNP, Sanofi, Axa, LVMH. Ceux de TotalEnergies devraient toucher 10 milliards d’euros. Ces gens-là ne font rien de productif, ils se contentent de s’enrichir du travail de leurs ouvriers.

Alors, le salaire d’un Kylian Mbappé est l’arbre bien commode pour masquer la forêt des profits détournés par une minorité de parasites qui, pour conserver leurs privilèges et leurs milliards, mènent en plus la société tout entière à sa perte.

Marianne LAMIRAL