SNCF Au Technicentre Landy : le mouvement est là

19 Octobre 2022

Aux ateliers du Landy, à Saint-Denis, qui s’occupent de l’entretien de TER et de rames de TGV, dont ceux de Thalys et Eurostar, la grève a été très forte. Les agents se sont réunis pour la décider à partir du mercredi 12 octobre.

La colère contre les bas salaires et les conditions de travail est telle que certains souhaitaient partir en grève tout de suite, même hors délai légal. Ils ont décidé de la démarrer lundi 17 octobre, avec ceux de Paris-Nord. Plus de 560 déclarations de grève étaient déposées, certaines pour la semaine complète du 18 octobre, sur un effectif d’environ 800 salariés.

Dans ces ateliers, les salaires de base sont très bas, avoisinant parfois les 1 300 euros pour un débutant. Seules les diverses primes, notamment celles liées à des horaires décalés, et les astreintes permettent de dépasser vraiment le smic. Les assemblées de grévistes du 17 et 18 octobre au Landy ont réuni près de 80 grévistes à chaque fois. La grève est l’occasion de poser tous les problèmes de conditions de travail, d’effectifs et de salaire, avec la conscience de rejoindre un mouvement plus général commencé par les raffineurs, et l’idée qu’il faudra être encore plus nombreux.

Correspondant LO