Migrants : liberté d’installation pour tous !

19 Octobre 2022

Frontex, l’agence euro­­­péenne des frontiè­res, a indiqué le 13 octo­bre que les tentatives d’entrée ­irrégulière en ­Europe, entre janvier et septembre, auraient augmenté de 70 % par rapport à la même ­période l’an dernier.

Depuis des années, les États de l’Union européenne consacrent des milliards d’euros et des moyens militaires toujours plus perfectionnés afin de transformer ­l’Europe en forteresse. Murs, barbelés, refoulements systématiques, incarcérations, violences physiques, destructions ou confiscations des maigres biens…

Toutes les violences sont permises, y ­compris les plus ­humiliantes, comme l’ont vécu 92 ­Syriens et Afghans retrouvés nus sur la rive grecque de l’Evros, le fleuve séparant la ­Turquie de la Grèce. ­Depuis, les gouvernements grec et turc se rejettent mutuellement la responsabilité de cette abjection. Les ONG présentes sur place dénoncent l’usage par les deux États de telles pratiques dégradantes depuis de nombreux mois.

Cette politique criminelle n’ôtera jamais aux populations victimes des guerres et de la misère l’espoir d’accéder à une vie meilleure. Elle a comme unique conséquence de rajouter son lot de victimes, comme l’attestent les 8 900 personnes noyées en ­Méditerranée et dans la Manche ces quatre ­dernières années. Seule la liberté de circulation et d’installation pour tous peut mettre fin à cette situation révoltante.

David Mencas