TotalEnergies : cachez ces profits…

28 Septembre 2022

Patrick Pouyanné, PDG de TotalEnergies, auditionné le 21 septembre par la commission des Finances de l’Assemblée nationale a bien sûr été interrogé sur les impôts payés par le trust.

TotalEnergies réussit l’exploit de ne payer aucun impôt en France, alors qu’il y réalise près de 20 % de son activité, qu’un quart de ses salariés y travaillent et que son siège social s’y trouve… Selon son PDG, cela s’expliquerait par le fait que les activités de Total dans le pays seraient déficitaires. Mieux, l’optimisation fiscale pratiquée par Total est si efficace que, en 2020, il a touché 124 millions d’euros du fisc sous prétexte d’une perte fiscale et en remboursement d’un trop perçu alors que, dans le même temps, le groupe faisait plus de 10 milliards d’euros de bénéfices à l’échelle mondiale !

Pour se justifier, le PDG de Total a déclaré que le groupe payait beaucoup d’impôts dans le monde sur la base des activités de ses filiales, et que cette année ce serait deux fois plus que l’année dernière. Comme s’il était anormal de payer deux fois plus d’impôts quand les bénéfices du trust ont doublé au 1er semestre de 2022 avec la bagatelle de 17,7 milliards d’euros !

En fait de « transparence », le PDG n’aura convaincu pas grand-monde sauf les députés qui l’ont chaleureusement applaudi pour ses réponses à leurs questions. Bien sûr, aucun de ces messieurs n’a évoqué les actionnaires du trust, ceux qui touchent ces dividendes faramineux liés à l’explosion des prix de l’énergie.

Cédric DUVAL