Roussel surfe sur les préjugés

14 Septembre 2022

La fête de l’Humanité a également été l’occasion pour Fabien Roussel de montrer, une nouvelle fois, qu’il pouvait lui aussi colporter les idées réactionnaires.

Il a en effet affirmé que la gauche ne doit pas être celle des allocations et des minima sociaux.

Le lendemain, sur Sud Radio, il a enfoncé le clou : « Je ne regrette pas, j’assume pleinement. » Ce n’est rien d’autre que filer le train au mépris antichômeurs d’un Macron et à la propagande, largement véhiculée par l’extrême droite, qui vise à opposer travailleurs en activité et travailleurs privés d’emploi, pour mieux épargner les capitalistes.

On se demande comment les militants du PCF ont encaissé ces paroles. Rares sont en effet ceux qui, dans les milieux populaires, n’ont pas eu à subir des périodes sans travail, ou qui n’ont pas des proches dans ce cas qui ont pu les traverser grâce à ces allocations, en général bien insuffisantes, et sont pour cela traités d’« assistés ».

Thomas Baumer