Intérim : recruter n’est pas embaucher

07 Septembre 2022

Un bus de l’agence d’interim Synergie fait la tournée des centres commerciaux et des marchés du Valenciennois, en principe pour trouver des intérimaires qui accepteraient de venir travailler dans les usines Stellantis et Toyota. Et toute une propagande explique qu’il n’est pas facile de recruter en ce moment…

Mais justement, les patrons ne veulent pas embaucher vraiment. Ils veulent du personnel précaire qu’ils pourront prendre et jeter à leur guise. Comme, en plus, ils veulent le payer le moins possible et l’exploiter au maximum, ils se plaignent et traitent les jeunes de fainéants.

Correspondant LO