Actionnaires : abondance sans fin

31 Août 2022

Au moment même où Macron prépare les travailleurs à de nouveaux sacrifices, chez les gros actionnaires capitalistes on sable le champagne.

« Dividendes spectaculaires, profits exceptionnels. (...) Les dividendes versés au deuxième trimestre, au titre des profits réalisés en 2021, ont atteint des niveaux record. » La presse patronale exulte. Pays du foie gras oblige, la France arrive en tête du classement européen du gavage d’actionnaires. Ces gavés ont reçu 44,3 milliards d’euros au deuxième trimestre 2022, soit une hausse de 32,7 % par rapport à 2021.

Les 500 familles bourgeoises ont doublé leur fortune, passant de 570 milliards d’euros en 2017 à 1 000 milliards en 2021.

Dans le hit-parade mondial du ruissellement de dividendes offerts aux actionnaires on retrouve la BNP Paribas (6e), Sanofi (10e), Axa (12e) et LVMH (14e).

Cet argent qui remplit les comptes en banque de la bourgeoisie ne tombe pas du ciel, il provient de l’aggravation de l’exploitation des travailleurs partout, ainsi que du pillage des caisses de l’État. Ces sommes sont aussi à mettre en parallèle avec les hausses de prix vertigineuses qui appauvrissent toujours plus les familles ouvrières. C’est révoltant et c’est le résultat de la guerre que les capitalistes mènent, avec l’aide de tous les gouvernements, contre les travailleurs

Ce gavage des actionnaires est un symptôme d’un système malade, le capitalisme, qui vampirise les richesses créées par les travailleurs.

Christian CHAVAUX