Clinique Saint-Brice Provins : bloc fermé, profits ouverts

17 Août 2022

C’est sur décision de l’Agence régionale de santé (ARS) que la clinique Saint-Brice, à Provins, a dû fermer son bloc opératoire.

L’ARS a motivé sa mesure en jugeant « très préoccupante l’organisation du secteur anesthésique » de la clinique.

Il s’agit en l’occurrence de l’inscription au planning de médecins anesthésistes n’exerçant pas dans l’établissement, mais que ce dernier rémunérait afin de pratiquer des opérations en semblant se conformer à la réglementation. Cela en faisant donc prendre « un risque à la sécurité des patients », écrit l’ARS, que des membres du personnel avaient à juste titre alertée.

Cette clinique appartient au groupe Avec (ex-Doctegestio). Apparu depuis une bonne vingtaine d’années, ce groupe s’est d’abord développé dans l’immobilier, la gestion locative en ligne, le tourisme, l’hôtellerie. Plus récemment, il a investi le créneau de la santé sous de multiples formes, dont pas moins de 40 cessions judiciaires d’établissements en difficulté.

Fort de 10 000 salariés, Avec est présent dans le secteur des Ehpad, des cliniques, des centres de santé, de l’hébergement temporaire non médicalisé dit « hôtel pour patients » en collaboration avec une filiale de Vinci, de l’aide à domicile, du partenariat financier avec un groupe hospitalier public…

Nous ne savons pas ce qu’établira l’enquête de l’ARS ni les suites judiciaires qu’elle aura, ou pas. Il n’en reste pas moins qu’on a là un exemple révélateur de ce sur quoi débouchent les politiques de santé de tous les gouvernements depuis des décennies : une logique de la recherche du profit à tout prix, qui s’impose de façon de plus en plus dramatique aux patients et aux personnels, même si cela peut prendre des formes différentes entre le secteur public et le secteur privé.

P. L.