Hôtel Ibis – Bagnolet : la grève continue

03 Août 2022

Les travailleurs sans papiers d’un hôtel social d’urgence de Bagnolet continuent leur grève, commencée le 20 juillet, pour leur régularisation et pour se faire payer leur salaire.

Au début de l’épidémie de Covid, l’État a réquisitionné l’hôtel Ibis à Bagnolet pour servir d’hébergement à des travailleurs sans papiers et/ou sans abri. Il s’est débarrassé de la gestion à un géant associatif de l’hébergement social, Coallia, dont le président était à l’époque Carenco, devenu aujourd’hui ministre chargé des Outre-mer.

Coallia a ensuite sous-traité une grande partie de l’activité, en particulier la gestion des repas, à une entreprise privée, Gaba global service international, sans bien sûr se soucier des conséquences concernant les conditions de travail.

Le patron de Gaba a recruté des travailleurs sans papiers d’Afrique de l’Ouest, avec l’objectif de se faire un maximum de profit. Il espérait que leur situation leur ferait accepter indéfiniment de faire plus de cinquante heures par semaine, heures supplémentaires et congés non payés, en versant les salaires avec toujours un ou deux mois de retard, tout cela dans un climat de terreur. Pire encore, entre mars et juillet 2022, il a même carrément arrêté de les payer, sous prétexte que Coallia avait décidé de son côté de ne plus le payer.

Mal lui en a pris, car comme le dit un des grévistes : « On peut faire peur et tromper un groupe de travailleurs un temps, on ne peut pas le tromper tout le temps. » Quand ils ont compris que le patron ne paierait jamais, ces travailleurs se sont organisés secrètement et ont fait appel à la CGT pour les aider dans leur grève.

Après deux semaines de lutte, ils ont arraché au patron un peu moins d’un tiers des salaires non payés entre mars et juillet 2022. C’est très loin du compte, mais c’est déjà le résultat de leur combat. Et cela renforce leur détermination à continuer la grève, d’autant plus qu’ils ont reçu le soutien de résidents de cet hôtel social et de travailleurs de cette ville populaire de Seine-Saint-Denis.

Correspondant LO