Université – Le Havre : colère à la bibliothèque

20 Juillet 2022

Le 16 juin le ronron du conseil d’administration de l’université du Havre s’est trouvé interrompu par une mobilisation quasi unanime des personnels de la bibliothèque.

Ils étaient 34 sur une quarantaine, à venir dénoncer publiquement l’application brutale de la circulaire des 1 607 heures, et la baisse de 70 euros net sur les samedis travaillés.

En effet, dans la lignée des lois Macron-Philippe, s’en prenant aux agents de la fonction publique, le personnel se retrouverait à travailler non seulement 25 minutes de plus par jour, avec pause méridienne obligatoire, mais il perdrait 70 euros par samedi travaillé.

Assemblée générale, envahissement du CA, tract percutant à destination des étudiants et enseignants qui utilisent la bibliothèque… les travailleurs se sont démenés et en à peine 24 heures, 85 personnes de l’université ont signé une pétition de soutien.

Le 7 juillet, si la pause méridienne n’a pu être rejetée totalement, les salariés de la bibliothèque ont obtenu du CA le rétablissement complet des 70 euros, grâce à un coefficient, qui pourra d’ailleurs servir à d’autres salariés concernés par les samedis travaillés.

Au cours de ce conflit de quelques semaines, chacun a pu constater dans quel camp se situait la direction, mais également dans quelles eaux troubles naviguaient les représentants syndicaux. Ces derniers, au courant des attaques à venir, non seulement n’avaient pas prévenu les salariés concernés mais avaient même commencé à voter pour le projet !

Ce n’est que par leur mobilisation que les bibliothécaires ont préservé la rémunération des samedis pour tous, et cela s’est vu. Rendez-vous est ainsi donné à la rentrée pour une suite éventuelle.

Correspondant LO