Aéroport de Rennes : en grève pour les salaires

20 Juillet 2022

Les 25 pompiers de l’aéroport de Saint-Jacques-de-la-Lande, près de Rennes, salariés de l’entreprise Securitas, se sont tous mis en grève durant la semaine du 24 au 30 juin.

Tantôt dans l’aérogare, tantôt devant l’aéroport, organisant des barrages filtrants auprès des automobilistes, ils ont fait connaître leur mouvement et leur objectif : l’augmentation des salaires.

Chaque jour les pompiers ont décidé ensemble des actions à mener et de poursuivre ou non la grève. La direction a manœuvré pour tenter d’obtenir la reprise immédiate du travail, y compris en lançant de fausses nouvelles. En réquisitionnant deux pompiers sur chaque plage de travail, la préfecture a soutenu leur patron.

Les pompiers avaient la détermination nécessaire pour tenir bon et ont obtenu une prime de 300 euros et la majoration de 50 % de leurs heures de travail le week-end. Surtout, ils ont fait là l’expérience de leur force collective face à une direction qui les méprise.

Correspondant LO