IVG : “Solidarité avec les femmes du monde entier !”

06 Juillet 2022

Samedi 2 juillet, des manifestations étaient organisées dans tout le pays en solidarité avec les protestations contre la décision de la Cour suprême des États-Unis qui permet aux États d’interdire l’avortement.

À Paris, des centaines de femmes et d’hommes se sont rassemblés pour exprimer leur colère face à ce recul grave pour les droits des femmes.

Dans des cortèges dynamiques, les jeunes côtoyaient des militantes de la première heure du Planning familial et des associations féministes : « Mon corps, mon choix, solidarité avec les femmes du monde entier, avortement libre et gratuit... » Près de cinquante ans après la loi Veil dépénalisant l’avortement, beaucoup étaient révoltées de devoir entonner les mêmes slogans.

Dans les prises de parole, une intervenante du Planning familial a insisté sur le fait que toutes les avancées ont été conquises de haute lutte et sont d’ailleurs sans cesse remises en cause, ne serait-ce que par le manque de moyens, comme en témoignent la fermeture de plus de 130 centres d’IVG ces quinze dernières années et la menace qui pèse sur de nombreux autres.

Depuis la décision de la Cour suprême américaine, beaucoup ont repris les mots de Simone de Beauvoir, adressés à une militante féministe qui se réjouissait de la victoire, alors que la loi sur l’interruption volontaire de grossesse était discutée à l’Assemblée, en novembre 1974 : « Nous avons gagné, mais temporairement. Il suffira d’une crise politique, économique et religieuse, pour que les droits des femmes soient remis en question. »

L’évolution de la société capitaliste, basée sur l’exploitation et l’oppression, lui donne raison, ainsi qu’à toutes celles et ceux qui poursuivent le combat pour les droits des femmes.

Christian CHAVAUX