Accident mortel sur la piste

06 Juillet 2022

À l’aéroport de Roissy, une employée de ménage est morte dimanche 3 juillet, écrasée par un véhicule de transport de passagers à mobilité réduite.

Elle faisait le ménage des avions pour Ladybird, un sous-traitant au régime ordinaire de bas salaires, rythmes épuisants, pressions sur le personnel et licenciement de délégués syndicaux. Quant au véhicule, il relève d’un autre sous-traitant, Samsic, qui a obtenu une partie du marché des passagers à mobilité réduite.

ADP met les sous-traitants en concurrence et ceux-ci baissent leurs prix pour emporter le marché. Cela se fait sur le dos du personnel, dont les conditions de travail se dégradent, les indemnités baissent, ou les avantages disparaissent.

L’enquête dira peut-être ce qui s’est passé en détail lors de cet accident mortel. Mais, pour les salariés, le coupable, c’est ce système de sous-traitance et de mise en concurrence systématique, et ses donneurs d’ordre, ADP et les compagnies, qui amènent la surexploitation et accroissent les risques.

Correspondant LO