Les frontières tuent

29 Juin 2022

À San Antonio, au Texas, 46 personnes ont été retrouvées mortes le 27 juin dans la remorque d’un camion ou à proximité en essayant d’échapper à la chaleur suffocante. Seize autres ont été transportées à l’hôpital.

Il est probable que les victimes soient des migrants, dont certains venus du Guatemala, qui n’ont trouvé que ce moyen-là pour passer la frontière entre le Mexique et les États-Unis. Ce n’est pas la première fois qu’une telle catastrophe humaine se produit car les autorités américaines ont déclaré la guerre aux migrants sans papiers et envoient des patrouilles les traquer. Le remplacement de Trump, l’obsédé du mur frontalier, par Biden n’a rien changé à cette chasse à l’homme permanente. Cela n’a pas empêché le gouverneur républicain du Texas de commettre un tweet ignoble prétendant, contre toute évidence, que la tragédie était due à « la politique meurtrière des frontières ouvertes » de Biden.

Au contraire, derrière des postures en apparence opposées, démocrates et républicains font de la lutte contre l’immigration un de leurs chevaux de bataille. C’est une politique criminelle.

L. D.