EDF-Enedis : soutien à des militants menacés

22 Juin 2022

Le jeudi 16 juin, plusieurs dizaines de travailleurs d’EDF de plusieurs secteurs et d’autres entreprises comme PSA Poissy se sont rassemblés devant le siège d’Enedis à la Défense pour soutenir cinq camarades de la CGT énergie de Seine-Saint- Denis menacés par leur direction, dont plusieurs jeunes.

La direction a porté plainte contre ces militants car elle aurait eu « l’intime conviction » de les avoir reconnus sur une vidéo, lors d’une grève le 15 février dernier, au cours de laquelle des pneus de véhicules de service avaient été dégonflés. Pour ces simples faits, deux d’entre eux sont convoqués en conseil de discipline à fin de licenciement !

En réalité, ces camarades sont la cible de la direction parce qu’ils dénoncent depuis des semaines l’attitude d’un chef d’agence autoritaire, qui se croit tout permis, tenant notamment des propos sexistes. Ces militants se sont aussi fait connaître en 2018 pour avoir occupé l’agence EDF d’Île-de-France à La Courneuve, qui venait de fermer. Ils avaient assuré pendant de nombreux jours l’accueil des usagers, une action très médiatisée qui avait bien entaché l’image de la direction.

C’est donc une vengeance de cette dernière, mais aussi une tentative d’intimider les militants les plus combatifs et notamment les jeunes. En particulier, alors que de nombreux sites d’EDF sont en grève pour obtenir des augmentations de salaire, face à une direction qui voudrait faire payer au personnel ses déboires dans le nucléaire et alors que se profilent les attaques sur les retraites. En fait, cela n’a fait que renforcer la conscience qu’il faut resserrer les rangs face à elle.

Correspondant LO