Unedic : aux dépens des chômeurs

15 Juin 2022

L’Unedic, qui gère les comptes de l’Assurance chômage, prévoit de dégager un excédent de 2,5 milliards d’euros cette année, et 10 milliards d’euros d’ici à fin 2024.

Personne ne doit pour autant s’attendre à une amélioration des droits des chômeurs, car la priorité sera de rembourser la dette de l’Unedic, qui s’élève à 63,6 milliards d’euros. Celle-ci a augmenté en effet de 73 % au cours de la pandémie, le gouvernement s’étant largement servi des caisses de l’Unedic pour financer le chômage partiel.

Contrairement à ce qu’il claironne, l’excédent annoncé cette année ne découle pas d’une baisse du nombre de chômeurs, 6 000 000 de personnes restant inscrites à Pôle emploi. L’Unedic elle-même le reconnaît : les deux tiers des excédents prévus proviendront en fait des économies réalisées en réduisant les droits des chômeurs. Tel était bien l’objectif annoncé. Remplir les caisses de chômage en indemnisant de moins en moins les chômeurs, telle est la recette du gouvernement pour continuer de financer les cadeaux au patronat.

Sacha Kami