Yémen : Thales, Dassault et MBDA complices du crime

08 Juin 2022

Trois ONG viennent de déposer une plainte au tribunal de Paris contre Thales, Dassault et MBDA, pour complicité de crime de guerre au Yémen.

Ces trois trusts français font en effet partie des plus importants fournisseurs d’armes de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis, qu’il s’agisse d’avions, de bombes, de missiles, de logiciels de téléguidage, de services de maintenance, etc.

Depuis 2015, les armées de ces deux dictatures ont envahi le Yémen pour mettre en place un gouvernement à leur botte. Elles ont utilisé les armes vendues entre autres par ces trusts français pour massacrer la population civile, allant jusqu’à bombarder des hôpitaux, des écoles et des camps de réfugiés. En moins de sept ans, cette guerre a fait près de 400 000 morts, deux millions de réfugiés et a plongé dans la famine l’immense majorité de la population.

Tout cela, les dirigeants de ces trusts français le savaient. Mais les capitalistes sont prêts à toutes les exactions du moment que cela rapporte et que les tortionnaires sont de bons payeurs. Quant à l’État français, qui est un des principaux actionnaires de Thales et de MBDA, il soutient depuis le départ ces ventes d’armes, que ce soit avec le président actuel, Macron, ou avec son prédécesseur de gauche, Hollande. Il ne s’agit pas seulement de défendre les profits gigantesques des trusts français de l’armement. Il s’agit aussi de soutenir deux alliés de l’État français, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, qui sont des dictatures féroces.

Les dirigeants des grandes puissances impérialistes, comme les États-Unis et la France, ne peuvent assurer leur domination et leur pillage de la planète qu’en aidant leurs alliés à contrôler des régions entières et à faire régner l’ordre par la terreur, la guerre et les massacres. Les dirigeants impérialistes ne laissent pas seulement faire ces massacres, ils en sont les principaux responsables.

Arnaud LOUVET