Louvre Hôtels Group : en lutte pour les 300 euros

08 Juin 2022

Depuis le 26 mai, des dizaines de salariés du groupe Louvre Hôtels sont en grève reconductible pour des augmentations de salaire et l’amélioration des conditions de travail.

Ils sont par exemple 24 à Gennevilliers devant l’hôtel Campanile. À Suresnes, ce sont les salariés des hôtels Campanile et Première classe qui sont en grève depuis le 26 mai. Pour l’instant la direction ne répond rien.

Mais quand les « invisibles » commencent à se faire voir, c’est cela qui compte. Car Louvre Hôtels Group se présente comme une filiale du groupe Chinois Jin Jiang et posséderait lui-même plus de 1 200 hôtels dans le monde, dont 800 en France.

Ceux qui ont commencé à revendiquer peuvent être un exemple pour tous les autres salariés.

Correspondant LO