Marseille : billets pour l’Algérie, le mépris et le racket

01 Juin 2022

Plusieurs dizaines de voyageurs se sont retrouvés bloqués devant les portes de l’agence de voyage Algérie Ferries au centre-ville de Marseille dans des conditions indignes.

Depuis une quinzaine de jours les réservations de billets de ferry vers l’Algérie ont été rouvertes, par la compagnie algérienne d’abord, puis quelques jours plus tard par la compagnie Corsica Linea. Ces réservations étaient fermées depuis deux ans, à cause de l’épidémie selon les autorités. Nombre de travailleurs n’étaient plus rentrés chez eux depuis.

Du fait de l’ouverture tardive des réservations, l’afflux de demandes a été massif, saturant l’accès par Internet qui a du coup été fermé. Les demandeurs de toute l’Europe ont alors été renvoyés vers l’agence de Marseille, vite débordée. Ni celle-ci, ni les autorités locales n’ont essayé d’organiser un accueil digne. Un grand nombre de voyageurs se sont retrouvés devant les portes, dans l’attente d’une ouverture des bureaux au compte-gouttes, sans eau, sans toilettes, obligés pour certains de dormir dans la rue et avec un chantage au tarif des billets de passage : l’aller-retour d’une famille de deux adultes et deux enfants plus une voiture aurait atteint la somme de 4000 euros, contre 1800 à 1900 euros habituellement. Des échauffourées ou des tentatives de forcer les portes de l’agence, inévitables dans ces conditions, se sont produites. La seule réponse des autorités a été l’intervention de la police qui a gazé les personnes qui refusaient de sortir après avoir attendu pendant des jours pour certains

La compagnie maritime Corsica Linea n’a ouvert la location que la semaine précédente, entraînant le brusque afflux des demandes et encore les mêmes difficultés pour les passagers, avec pour seule réponse une intervention de la police à l’aide de gaz !

Voilà avec quel mépris les autorités françaises et algériennes traitent les familles voulant simplement retrouver les leurs en Algérie, à seulement quelques centaines de kilomètres de Marseille.

Correspondant LO