CAC 40 : les quarante voleurs

01 Juin 2022

Une note récente de l’Observatoire des multinationales fait état en 2021 de nombreux records pour les 40 plus grandes entreprises françaises.

Elle révèle ainsi que deux tiers d’entre elles battent leurs records historiques de profits. Autres records, celui des dividendes, qui s’élèvent à 57,5 milliards d’euros, en hausse de 33 %, ainsi que celui du rachat d’actions, qui explose de 200 %. Vingt-trois milliards d’euros ont ainsi été dilapidés dans le seul but d’augmenter encore les dividendes futurs ou d’offrir de gros paquets d’actions aux patrons et cadres dirigeants de ces entreprises. Au total, ce sont donc plus de 80 milliards d’euros que les actionnaires empocheront.

La recette pour réaliser de tels profits est bien connue et ne se limite pas à des tripatouillages boursiers. Il faut aussi supprimer des emplois, 27 000 rien qu’en France, intensifier l’exploitation de ceux qui restent et siphonner les caisses de l’État par le biais d’une myriade d’aides publiques.

David Mencas