Le 12 juin, votez pour les candidats du camp des travailleurs !

24 Mai 2022

Jeudi 19 mai, les représentants de La France insoumise (LFI), du Parti socialiste (PS), d’Europe écologie-Les Verts (EELV) et du Parti communiste français (PCF) se sont retrouvés pour signer le « programme partagé » de gouvernement de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes).

Cet accord comprend 650 mesures, que Mélenchon s’est engagé à mettre en œuvre si la coalition qu’il dirige obtenait une majorité de députés à l’Assemblée à l’issue des élections législatives des 12 et 19 juin. « Il ne s’agit pas d’une fusion idéologique », a déclaré le chef de file des Insoumis. En plus des mesures écrites noir sur blanc, il y aurait 33 « nuances » de gris, soit « 5 % du total » d’après Mélenchon, sur les sujets où l’accord n’a pas été possible. Cela concernerait les rares nationalisations envisagées, la titularisation des contractuels dans la fonction publique et quelques autres sujets qui sont loin de constituer des détails mineurs. Mais cela suffit à satisfaire des politiciens pour qui les promesses électorales sont destinées à obtenir des voix, pas à être respectées. Pour eux, l’essentiel était de parvenir à se répartir les 577 circonscriptions de façon à obtenir le maximum de députés.

De son côté, Lutte ouvrière présente des candidats dans 539 circonscriptions de métropole et sept circonscriptions à La Réunion. Il s’agit d’affirmer que les travailleurs ne doivent pas se laisser berner par des marchands d’illusions. Ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes et doivent se rassembler sur le terrain de la lutte de classe.

Dans les quatre circonscriptions de Martinique et les quatre de Guadeloupe, les candidats de Combat ouvrier défendront le même programme.

Ces femmes et ces hommes sont issus du monde du travail. Ils ne font pas de carrière politicienne et ne vendront pas leurs idées pour une place. Ils poursuivent dans les élections législatives le combat qu’ils mènent au quotidien, en permanence, dans les entreprises et les quartiers populaires, pour les intérêts de leur classe. Le 12 juin, votez et faites voter pour les candidats de Lutte ouvrière !