Julie Lepert, auxiliaire de vie dans le Morbihan

18 Mai 2022

Candidate dans la 3e circonscription du Morbihan, j’ai 32 ans et suis actuellement auxiliaire de vie sociale (AVS). Mes collègues et moi accompagnons des personnes dépendantes dans leur vie quotidienne à leur domicile. Avant, j’ai travaillé dans les serres à tomates. Dans ces travaux assez éprouvants, j’ai pu côtoyer et apprendre à connaître des collègues venant de tous les continents. Pendant la pandémie, le travail n’a pas cessé. Dans les serres, les patrons s’inquiétaient plus du virus de la tomate que du coronavirus. Tant que les tomates poussaient, tout allait bien.

Chez les AVS, les collègues ont travaillé sans protection et plusieurs ont attrapé le Covid. Avec le passe sanitaire, certaines d’entre elles ont vu leur contrat suspendu sans aucune indemnité. Leur salaire était parfois le seul moyen de subsistance de la famille, et elles ont vécu cette suspension comme une insulte, en plus des conséquences catastrophiques qu’elle a pu avoir sur leur vie.

J’ai vu avec quel courage les travailleuses et les travailleurs, quelle que soit leur origine, font vaille que vaille tourner la société. Et depuis que je milite avec Lutte ouvrière, cela me convainc qu’ils sont les mieux à même de la diriger.