Morts au travail : un système à détruire

11 Mai 2022

À l’occasion de la journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail le 28 avril, des chiffres ont révélé une fois de plus le grand nombre de décès dus au travail.

Au niveau mondial, l’Organisation internationale du travail (OIT) indique que chaque année, près de trois millions de personnes meurent d’accidents du travail ou de maladies professionnelles.

En Europe, selon Eurostat, chaque jour ouvré « douze travailleurs ne rentrent pas à la maison. » Dans la seule année 2019, plus de 3 400 personnes sont mortes au travail dans les 27 États membres. À cela s’ajoutent, chaque année, 100 000 décès par cancer dus à l’exposition à des substances dangereuses.

Rien que pour les accidents du travail, les prévisions pour la décennie 2020 - 2029 sont aussi catastrophiques : si le phénomène se poursuit au même rythme, selon la Confédération européenne des syndicats (CES), 27 000 personnes devraient perdre la vie au travail : elles devraient être plus de 3 000 en Allemagne, et près de 8 000 en France : elle se distingue dans ce palmarès !

Sylvie MARÉCHAL