Carrefour Alma – Rennes : contre l’arbitraire patronal

11 Mai 2022

Jeudi 5 mai, un rassemblement s’est tenu à l’entrée du magasin Carrefour Alma de Rennes. Une quinzaine de salariés, essentiellement du service drive, débrayaient à l’appel de la CGT afin de dénoncer le licenciement de deux collègues de ce service.

Ils étaient appuyés par une trentaine de militants d’autres entreprises venus apporter leur soutien.

Les deux employées ont été licenciées sur la base de dossiers montés de toutes pièces. Elles ont d’abord été accusées de vol organisé, et mises à pied à titre conservatoire pendant 17 jours. Toutefois, le jour de l’entretien, la direction ne parlait plus de vol mais « d’un système de connivence entre salariés » sans apporter la moindre preuve d’un quelconque préjudice financier !

Puis, la direction, incapable d’apporter des preuves, s’est mise à empiler d’autres reproches, toujours sans justification : retards, usage du portable, temps de pause trop long, discussion sur le temps de travail… Le dossier était tellement vide qu’elle a même proposé un deuxième entretien disciplinaire, sans doute pour se donner le temps d’inventer autre chose !

Ces licenciements interviennent alors que le magasin est passé récemment en location-gérance. La nouvelle direction cherche à réduire la masse salariale en se débarrassant d’employés qui étaient présents avant ce changement et qui lui coûtent plus cher. Mais une partie des salariés ont décidé de riposter en refusant ces licenciements. Ces deux heures de débrayage, avec distributions de tracts aux clients, ont montré qu’ils ne laisseraient pas passer l’arbitraire patronal sans réagir.

Correspondant LO