Les Urgences de la Sarthe saturées

13 Avril 2022

Vendredi 8 avril, les directions de quatre établissements hospitaliers de la Sarthe, dont celles du Centre hospitalier du Mans (CHM) et de l’EPSM (Établissement public de santé mentale), où un rassemblement était prévu le même jour, ont organisé une conférence de presse pour indiquer que, « face aux Urgences saturées dans le département, elles cherchent des solutions. »

Une partie des Urgences des hôpitaux des plus petites villes du département ferment régulièrement un jour, une nuit ou plus, faute de médecins ou de soignants en nombre suffisant, et la plupart des patients doivent être redirigés vers celles de l’hôpital du Mans qui, sans moyens supplémentaires, finissent par saturer.

Ainsi, pour pallier les manques, 15 à 20 % des opérations ont été déprogrammées, selon les spécialités. La dernière semaine de mars, une vingtaine de patients du CHM ont même dû être transférés vers d’autres départements moins touchés. Tout cela s’appuie sur le dévouement du personnel, qui doit multiplier les heures supplémentaires.

Chirurgiens et soignants alertent sur le fait que cela ne peut plus durer ! Les directions reconnaissent elles-mêmes que le personnel manque partout, soit plus de 200 soignants sur leurs quatre établissements, mais elles ne mettent même pas en avant l’idée qu’il faudrait embaucher. Les solutions ne sont pas à chercher bien loin : c’est d’un plan de recrutement massif que les Urgences ont besoin, comme tous les autres secteurs de la santé.

Correspondant LO