Lycée Mozart – Le Blanc-Mesnil : riposte à une direction méprisante

06 Avril 2022

Depuis la rentrée scolaire de septembre 2021, le personnel du lycée Mozart du Blanc-Mesnil, en Seine-Saint-Denis, a affaire à un chef d’établissement aussi autoritaire que méprisant.

Fort du soutien que le recteur de l’académie de Créteil lui avait apporté en personne lors de son arrivée, il pense avoir carte blanche pour se comporter en tyran.

Le chef d’établissement incarne ainsi la volonté du rectorat de faire taire une équipe enseignante qui se mobilise régulièrement contre la dégradation continue des conditions de travail. La colère des enseignants s’est exprimée après un énième dérapage du chef en conseil d’administration les accusant de « faire chier leur monde » et les traitant de « petits », choquant aussi bien les parents que les élèves présents. Du lundi 28 mars au jeudi 31, une part significative de l’équipe a cessé le travail. Le mercredi, de nombreux collègues se sont rendus au service départemental du rectorat pour interpeller des responsables et leur signifier qu’ils n’accepteraient plus cette situation ; une occasion de vérifier que ceux-ci étaient faits du même bois et justifiaient les agissements du proviseur. Le lendemain, ce dernier a cependant dû à contrecœur envoyer ses excuses à chacun. Dans la foulée, les grévistes obtenaient une audience au rectorat ainsi que la visite d’un CHSCT, ce qui met la direction dans l’embarras.

Fiers de s’être fait respecter, les enseignants restent vigilants et se préparent à mener d’autres combats, notamment sur la question des moyens, largement insuffisants pour faire face à la rentrée prochaine.

Correspondant LO