États-Unis : des travailleurs d’Amazon imposent leur syndicat

06 Avril 2022

Vendredi 1er avril, à New York, les travailleurs du grand dépôt Amazon « JFK8 » employant 8000 salariés ont réussi à obtenir la reconnaissance du premier syndicat d’Amazon aux États-Unis. Biden s’est même permis de les féliciter, sans pour autant avoir bougé le petit doigt pour appuyer leur lutte face à la multinationale.

Aux États-Unis, les conditions pour faire reconnaître un syndicat varient selon les États, mais la loi reste toujours très défavorable aux travailleurs. Il faut notamment obtenir qu’un vote soit organisé et que le syndicat obtienne la majorité. Cela fournit au patron bien des occasions de faire du chantage et de combattre les initiatives des premiers travailleurs cherchant à s’organiser.

La victoire obtenue par les travailleurs de JFK8 est d’autant plus marquante que la direction d’Amazon mène une guerre ouverte contre toute tentative d’organisation ouvrière, une guerre que le milliardaire Jeff Bezos avait jusque-là toujours réussi à gagner.

L’autre aspect marquant est que cette bataille a été menée par un petit groupe de travailleurs indépendamment des grandes centrales syndicales, autour d’un ouvrier afro-américain de 33 ans. Après avoir réclamé pendant la pandémie la mise en place de mesures sanitaires dans l’entrepôt et organisé une manifestation avec certains de ses collègues, il avait été licencié par Amazon... pour non-respect des mesures de distanciation ! La direction l’avait fait arrêter ensuite par la police parce qu’il revenait voir ses collègues aux portes de l’entrepôt.

Après onze mois à affronter la campagne de propagande de la direction auprès des salariés, celle-ci dépensant 4,3 millions de dollars à l’échelle du pays auprès de consultants spécialisés en lutte antisyndicale, la création du syndicat a été approuvée par 55 % des suffrages.

Ce succès fait suite à la reconnaissance en décembre du premier syndicat chez Starbucks aux États-Unis, et les travailleurs espèrent que leur victoire fera boule de neige : un autre vote est en cours dans l’entrepôt Amazon d’Alabama où le premier vote en 2021 n’avait pas abouti à la reconnaissance d’un syndicat. Un vote devrait aussi avoir lieu fin avril dans un centre de tri Amazon de New York

« Si un chômeur comme moi peut le faire, alors tout le monde peut le faire », a déclaré le travailleur à l’origine du syndicat qui vient de remporter une victoire. La direction du second plus important employeur des États-Unis a fait savoir sa « déception » face à la détermination des travailleurs.

Sacha Kami