Stellantis – Rennes-la-Janais : pénurie de salaires

23 Mars 2022

Jeudi 24 mars la production des Citroën C5 Aircross et Peugeot 5 008 reprend après près de cinq semaines d’arrêt.

C’est la pénurie des semi-conducteurs qui a bloqué la production de voitures depuis le 21 février, sans lien avec la guerre en Ukraine, d’après la direction. Des arrêts aussi longs de l’usine pour ce motif ne s’étaient pas produits depuis de nombreux mois.

Dans le groupe Stellantis-PSA, ces nouvelles pénuries des approvisionnements en composants électroniques ont des conséquences différentes selon les usines. La direction fait le choix de faire tourner les usines qui lui rapportent le plus, celles où les marges sur les véhicules sont les plus importantes. C’est ainsi que certaines usines n’ont quasiment pas été stoppées dans la même période. Tavares n’a bien entendu aucune considération pour les conséquences sur les salaires.

La mise en chômage partiel, payé à 84 % par les fonds publics, a des conséquences importantes sur les paies des 1 800 salariés en CDI, des 200 intérimaires et des centaines de travailleurs des sous-traitants. Ce sont quelques centaines d’euros qui vont manquer sur des paies déjà insuffisantes face à l’envolée des prix.

Un groupe comme Stellantis, qui vient de déclarer des profits de plus de 13 milliards d’euros, a largement les moyens de compenser les pertes de salaires.

Correspondant LO