Chat tourne vraiment pas rond

09 Mars 2022

Depuis l’invasion de l’Ukraine par Poutine, tout est bon pour renforcer la campagne antirusse et légitimer l’autre camp.

Il y a eu les athlètes russes exclus des jeux Paralympiques de Pékin. On a vu aussi l’équipe nationale de football écartée de la Coupe du monde par la Fifa, sans oublier le bannissement de bien d’autres sportifs russes des compétitions internationales.

La liste n’est pas close. Des musiciens ont également dû renoncer à se produire tandis que des cinéastes ont été interdits de festivals internationaux. Une université italienne, à Milan, a même tenté d’interdire un cours de littérature parce que… consacré aux romans de Dostoïevski !

Et, parmi les Russes, les humains ne sont pas seuls à être tenus pour responsables de la politique du dictateur Poutine : même les chats ont été exclus des concours félins. Attention aux injonctions nationalistes, elles virent rapidement au délire.

Sophie GARGAN