Nos lecteurs écrivent : La vie modèle réduit ? Non merci !

26 Janvier 2022

Agent de service dans une unité de gériatrie de l’hôpital public, je suis, comme beaucoup de salariés, de plus en plus obligée de jongler chaque mois pour tout payer. Le casse-tête de comment régler les factures et remplir le frigo s’ajoute aux conditions de travail difficiles et au sentiment ressenti par beaucoup de mes collègues de devoir mal faire notre travail, faute d’embauches et de moyens.

Mais, comme j’ai encore de quoi payer la box Internet, j’ai droit aux reportages qui m’expliquent à longueur de JT comment me débrouiller. À les entendre, entre les conseils pour économiser l’essence – il suffit de couper le moteur au feu rouge et de réduire la vitesse –, les achats groupés pour faire baisser la facture d’électricité et la chasse aux promos et aux bons de réduction dans les supermarchés, je serais vraiment la dernière des andouilles si je n’arrive pas à me contenter de mon smic !

Ces « bons conseils et astuces » me mettent en colère, car ils nous expliquent en gros qu’il n’y a rien d’autre à faire que d’accepter cette vie rétrécie. Et il faudrait en plus ajouter, à la fatigue d’un travail mal payé et pas reconnu, des heures à réfléchir à comment économiser 50 centimes par-ci, quelques euros par-là.

Ce qu’il nous faut, c’est des salaires qui nous permettent de nous passer des coupons de réduction et de vivre correctement. Mais, pour le voir à la télé, il faudra qu’on soit nombreux dans les rues.

Une lectrice d’Abbeville