ISS – PSA Poissy : une grève victorieuse

26 Janvier 2022

La totalité des seize travailleurs de la société sous-traitante ISS chargés du nettoyage des installations de l’atelier Peinture, dans l’usine PSA de Poissy, s’étaient mis en grève pour des augmentations de salaire vendredi 14 janvier.

Le mouvement avait été suspendu au bout de trois jours, sur la promesse d’un directeur de répondre sérieusement aux revendications. Celles-ci tardant à se concrétiser par écrit, le groupe des grévistes s’était réuni comme à l’habitude et avait voté la reprise de la grève pour le lundi 25 janvier, si la direction ne cédait pas.

Les directions d’ISS et de PSA ont alors senti la détermination des grévistes. La mise sur le papier des promesses avec la signature de la direction d’ISS s’est trouvée accélérée et a été réglée en quelques heures. Les grévistes ont gagné chacun une augmentation minimum de 100 euros sur leur salaire de base. À cela s’ajoutent le 13e mois, une prime de panier de 195 euros par mois et une prime de transport. Grâce à la grève, certains estiment qu’ils vont ainsi gagner 200 voire 300 euros en plus en moyenne par mois.

Les grévistes savourent cette victoire obtenue grâce à leur solidarité et leur détermination. Ils sont aussi très fiers de s’être fait respecter après des mois de mépris de la part de la direction. Quand ils se sont adressés aux autres ouvriers du site en manifestant dans les ateliers, ils ont fait craindre à ISS et PSA que la grève puisse se répandre dans toute l’usine, les salaires étant une préoccupation quotidienne pour tous les travailleurs.

Il faut souhaiter que cette crainte se réalise.

Correspondant LO