Champs-sur-Marne : assistantes maternelles en lutte

26 Janvier 2022

Jeudi 20 janvier, vingt-huit assistantes maternelles de la mairie de Champs-sur-Marne, en Seine-et-Marne, ont fait grève pour protester contre la suppression d’une partie de leurs congés, due à la loi de transformation de la fonction publique votée le 6 août 2019.

La nouvelle loi prétend leur supprimer de neuf à treize jours de congés par an, alors qu’elles travaillent onze heures par jour. Informées par la mairie le 6 octobre, elles ont adressé une lettre collective à la maire, Maud Tallet (PCF). Sans réponse depuis deux mois, elles ont finalement voté la grève et convoqué la presse locale. Le 20 janvier, elles ont manifesté devant la mairie, avec pancartes, slogans et une chorale dynamique : « Les ass.mat. sont fâchées ! », « Moins de congés, c’est inhumain », « Nos petits loups sont en danger sans nos congés », « Mme Tallet, sans repos, y a pas de boulot ! » La maire, qui les a reçues dans la foulée, refuse de contourner la loi, comme l’ont fait certains maires, mais elle s’est engagée à ce que les assistantes maternelles effectuant plus de 35 heures par semaine obtiennent des jours de repos compensatoires.

Les assistantes maternelles se sont fait entendre et respecter, et s’en souviendront dans les combats futurs.

Correspondant LO