Stellantis – Douvrin : des licenciements révoltants

12 Janvier 2022

Le PDG du groupe Stellantis (ex PSA), Carlos Tavares a décidé de fermer l’usine de moteurs thermiques de Douvrin dans le Pas-de-Calais et voudrait faire croire que tout le monde pourra être reclassé dans la future usine de batterie en construction.

Mais l’embauche dans cette future usine n’est ni assurée ni intéressante, compte tenu de la perte des primes d’ancienneté, d’intéressement, etc.. En attendant, la direction continue à utiliser un maximum de contrats précaires et à pourrir la vie de tous avec les heures supplémentaires obligatoires d’un côté et les jours chômés de l’autre. Mais cela ne lui suffit pas : elle voudrait que le personnel marche au pas, et surtout voudrait vider l’usine !

Ainsi, fin 2021, elle a licencié trois salariés pour des raisons futiles, dont une ex-représentante du personnel sur laquelle elle s’est acharnée.

Bien des travailleurs sont écœurés des méthodes de la direction et ne sont pas près d’oublier ses sales coups. Elle devra les payer tôt ou tard.

Correspondant LO