Pécresse et le Kärcher : démagogie de caniveau

12 Janvier 2022

En campagne en Provence, Pécresse a déclaré vouloir ressortir « le Kärcher de la cave » reprenant l’expression utilisée par Sarkozy en 2005 à La Courneuve.

En concurrence avec Le Pen et Zemmour pour capter les voix de l’électorat réactionnaire, elle y est allée de son couplet démagogique et sécuritaire reprenant de vieilles marottes sarkozystes. Du lien entre délinquance et immigration à « l’impunité zéro » en passant par les peines plancher, tout y passe, y compris la promesse de « nettoyer les quartiers ».

Comme tous ses congénères, Pécresse sort des insanités sur des quartiers où elle ne met jamais les pieds excepté, parfois, en période électorale. Quant à rendre plus supportable la vie dans les banlieues, cela nécessiterait d’aller prendre sur les profits de la bourgeoisie pour augmenter les salaires et créer des emplois. Cela, elle ne l’envisage pas.

David Mencas