Castex : la tirade des boucs émissaires

29 Décembre 2021

Le Premier ministre Castex a déclaré dans son allocution consécutive au Conseil de défense du 27 décembre : « Le refus de quelques millions de Français de se faire vacciner met en danger la vie de tout un pays. »

Il y aurait eu pourtant bien d’autres choses à dire avant de désigner des boucs émissaires commodes. Sur le plan administratif : « Le refus de tous les gouvernements d’investir dans la santé publique a mis en danger tout le système de soins. » Ou économique : « Le refus des actionnaires du Big Pharma de publier les brevets a mis en danger la possibilité d’une vaccination mondiale. »

Sur la question politique : « Les mensonges répétés, et sur tous les sujets, des dirigeants politiques ont mis en danger leur crédibilité lorsqu’ils parlent de vaccination. » Sur l’aspect social : « Le droit absolu de la propriété privée a mis en danger les travailleurs en laissant le patronat seul juge des mesures sanitaires à l’entreprise. »

Et enfin en philosophie : « Le refus de considérer la vie sociale autrement que sous l’angle du profit privé met en danger la possibilité même de combattre l’épidémie. »

Et tant d’autres choses, en somme, qu’on ne peut évidemment pas attendre d’un homme politique responsable.

P. G.