Smic : il faut au moins 2 000 euros pour tous !

22 Décembre 2021

Élisabeth Borne, ministre du Travail, a annoncé que le gouvernement ne donnera pas de coup de pouce au smic. Par conséquent celui-ci n’augmentera que de 0,9 % au 1er janvier, la hausse imposée par la loi en fonction de l’inflation officielle.

Le smic horaire brut passe donc de 10,48 euros à 10,57 euros et atteindra 1 603 euros brut par mois pour 35 heures hebdomadaires, soit 1 269 euros net par mois. Cette augmentation de 0,9 % est censée suivre la hausse réelle des prix. Ce ne sont pas ces 14 euros d’augmentation qui vont soulager les travailleurs lors du passage en caisse au supermarché ou à la réception de la facture d’électricité. D’autant que beaucoup de travailleurs, employés à temps partiels, en contrats courts ou en formation, sont loin de percevoir effectivement ce salaire minimum à la fin du mois.

Le gouvernement l’a reconnu lui-même en fixant à 2 000 euros par mois la limite pour bénéficier de l’indemnité inflation, somme en dessous de laquelle en effet on ne peut pas faire face au coût de la vie. Aucun salaire, aucune allocation, aucune pension ne devrait être inférieurs à ce montant !

Mais l’annonce de la ministre du Travail n’a pas pour but de répondre aux besoins des travailleurs. Alors que des négociations salariales sont en cours dans de nombreuses branches professionnelles, le gouvernement envoie un message au patronat, lui disant clairement qu’il veillera à ce que les salaires n’augmentent pas. Pour les travailleurs aussi, le message est clair : les augmentations de salaire, il faudra se battre pour les imposer !

Joséphine Sina