Naufrages dans la Manche : victimes d’une politique criminelle

22 Décembre 2021

L’association de soutien aux exilés Utopia 56 a porté plainte pour homicide involontaire et omission de porter secours contre le préfet maritime de la Manche et deux responsables des secours français et britanniques, suite au naufrage ayant causé la mort d’au moins 27 personnes fin novembre.

L’association s’appuie sur les témoignages de deux rescapés affirmant que les passagers du canot pneumatique ont tenté de téléphoner à la fois aux services de secours français et anglais à partir de 2 h 30 du matin. L’un d’eux explique que la police française leur a répondu d’appeler la police anglaise, et que celle-ci les a renvoyés à son tour vers son homologue française. Personne n’est donc venu à leur secours et c’est un bateau de pêche qui, à 14 heures, a finalement trouvé les naufragés.

Suite à la plainte, une enquête devrait avoir lieu. Ira-t-elle jusqu’à mettre en cause le préfet ? Même si c’était le cas, ce qui est peu probable, les véritables responsables ne seraient pas mis en cause car ce haut fonctionnaire n’est en définitive qu’un exécutant d’une politique décidée aux plus hauts sommets de l’État.

Macron, Darmanin et tous les ministres du gouvernement ont du sang sur les mains, car ce sont eux qui, en empêchant les réfugiés de franchir les frontières et en organisant leur traque, transforment les mers en cimetières.

Thomas Baumer