À Montreuil : comment combattre l’extrême droite

15 Décembre 2021

Mercredi 8 décembre, une cinquantaine de personnes se sont réunies à Montreuil avec Nathalie, notre candidate à l’élection présidentielle.

Le fait d’être entre travailleurs du public, du privé, des transports, des hôpitaux, des banques, de la poste, du bâtiment, des agents de sécurité, des écoles, du spectacle, a permis de mesurer la généralisation des reculs des conditions de travail, parce que les patrons ne pensent qu’à faire du profit. Mais aussi que les travailleurs constituent une force, car ils font tout tourner et pourraient diriger la société beaucoup mieux que le grand patronat, sans être obnubilés par le profit.

L’inquiétude face à l’extrême droite, de Zemmour à Le Pen, s’est exprimée, ainsi que les questions sur comment les combattre. Il ne s’agit pas de se ranger derrière Macron ou la droite, mais de défendre l’idée que les ennemis ce sont les capitalistes, et non les migrants et les travailleurs étrangers. L’idée qu’on est plus fort si on se bat ensemble, quelle que soit notre nationalité et notre couleur de peau, et qu’on est internationaliste parce que le combat contre le capitalisme se mène à l’échelle de la planète, a été réaffirmée avec force.

Enfin, le débat a porté sur les luttes dans les Antilles. Si celles-ci ont de quoi rendre enthousiastes, Nathalie a rappelé que, pour que les prochaines luttes aillent au bout de leurs possibilités, il faut s’y préparer « en défendant dès aujourd’hui un programme de revendications, un programe qui servira quand la combativité ouvrière remontera. Et c’est le sens de ma candidature. »